Santé de l’intérim en France et dans le monde

Si vous voyez ce texte, merci de prévenir Dispojob.

En 2015, l’industrie mondiale de l’emploi et du recrutement représentait un chiffre d’affaires de 450 milliards d’euros et a fourni l’accès au marché du travail à 71,9 millions de personnes, soit une croissance de 8,6% par rapport à l’année précédente. Les marchés les plus importants sont l’Inde (27,8 millions de travailleurs), les Etats-Unis (14,6 millions), l’Europe (11,3 millions) et la Chine (8,1 millions). Cette croissance est en grande partie due à la Chine qui a augmenté son chiffre d’affaires d’environ 30 milliards d’euros. Si on ne prend pas en compte la Chine, la croissance a été d’environ 1,5%. Quelle est la place de l’intérim au sein de cette industrie ?

Le travail intérimaire

Le marché mondial du travail temporaire génère environ 317 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, soit 70% du chiffre d’affaires annuel de l’industrie mondiale de l’emploi et du recrutement et une hausse de 12%. Il représente toujours la plus grande partie de cette industrie et joue un rôle significatif sur le marché du travail en donnant un emploi à des millions de personnes dans les pays du monde.

Après un plongeon au cours de la crise économique mondiale de 2007, sa part dans le marché du travail se rapproche à nouveau des niveaux d’avant crise et ce dans les plus grands marchés du monde. Le travail intérimaire représente 1,6 % du marché du travail et a connu une hausse de 3 % entre 2013-2014.

Dans le top 10 mondial des agences d’intérim, on retrouve en tête les géants de l’intérim Adecco, Randstad et Manpower, qui à eux seuls réalisent 16 % du chiffre d’affaires total du marché de l’intérim. Ils réalisent respectivement des chiffres d’affaires de 22,7 milliards, 17,8 milliards et 20,7 milliards d’euros en 2016.

Le taux de pénétration mondial des agences d’intérim est en moyenne de 1,6% en 2015. Il est cependant plus élevé dans certains pays où le marché de l’intérim est plus établi comme aux États-Unis, au Japon ou en Europe.

En 2014, 30 millions d’emplois équivalents à un temps plein ont été remplis par les agences d’intérim.

 

Le travail en intérim, solution au chômage

Bien qu’il existe des différences significatives entre les pays, tous les cas montrent que le travail intérimaire est un tremplin pour sortir du chômage et accéder durablement à l’emploi. En effet, peu de personne ayant commencé à travailler en intérim retournent au chômage par la suite. C’est d’ailleurs également ce que pensent les français, puisque selon une étude de 2016, 80% des Français pensent que l’intérim est une solution au chômage.

En France par exemple, 51% des travailleurs intérimaires sont sortis du chômage grâce à l’intérim et seulement 23% d’entre eux sont redevenus chômeurs par la suite. Le travail en intérim est donc un bon moyen pour entrer sur le marché du travail et pour y rester de manière durable.

De toute évidence, les intérimaires utilisent l’expérience et les compétences qu’ils obtiennent au cours de leurs missions en intérim pour les faire valoir sur le marché du travail et pour ainsi renforcer leur employabilité. Près de 90% des employés temporaires et contractuels aux Etats-Unis ont déclaré que leur expérience de travail en intérim renforçait leur employabilité grâce notamment à un curriculum vitae plus garni en compétences professionnelles, expériences de travail… 58% d’entre eux ont également affirmé que leur travail en intérim les a aidés à obtenir un poste permanent par la suite.

En Norvège, 68% des intérimaires avancent qu’ils ont été en mesure de développer leurs compétences grâce au travail en intérim et 33% pensent que travailler en intérim leur a permis de stimuler leur carrière.

 La satisfaction des intérimaires

Une étude réalisée dans 17 pays du monde montre que les travailleurs intérimaires sont en moyenne très satisfaits de leur travail en intérim. Ils considèrent en effet l’intérim comme un moyen sécurisé pour accéder au marché du travail.

En moyenne, 82% des travailleurs intérimaires déclarent qu’ils sont satisfaits ou très satisfaits, et 76% recommanderaient l’intérim à leurs amis et famille. Pour ce qui est des employeurs, même constat. 80% de ceux-ci ayant eu recours à l’intérim jugent leur expérience positive, avec en France un taux montant à 90%.

 

En permettant la sécurité de l’emploi et l’employabilité sur le marché du travail, le marché de l’intérim donne aux travailleurs et aux entreprises la confiance dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail. Ils acquièrent de l’expérience, des compétences, qu’ils pourront par la suite faire valoir : 66% des intérimaires disent apprécier l’intérim pour l’opportunité qu’elle offre de développer des compétences professionnelles. L’intérim est également une belle possibilité d’ouvrir son réseau professionnel. L’intérim devrait encore évoluer dans les années à venir, avec des secteurs qui seront dans le futur plus diversifiés et une montée en gamme des postes.

 

Sources : Ciett, INSEE, DARES,  Page personnel

Inscrivez-vous à la newsletter Dispojob