Comment sont faites les statistiques du temps partiel?
Catégories : Horaires atypiques, RH

Les statistiques du travail à temps partiel sont différentes selon les pays. Nous pouvons toutefois retenir 3 grands types de définitions (ou classifications).

Voici les différentes classifications :

Une classification fondée sur les déclarations des employeurs interrogés dans des enquêtes comme l’enquête Acemo en France.

Sont considérés à temps partiel les salariés dont la durée de travail est inférieure à celle des salariés à temps complet. Dans ce cas, c’est le nombre de postes à temps partiel selon la définition légale dans les entreprises qui est mesuré.

Une classification fondée sur les déclarations des salariés, interrogés dans des enquêtes, comme l’enquête Emploi de l’Insee ou l’enquête sur les forces de travail d’Eurostat (Labour Force Survey, LFS).

Les salariés sont alors interrogés sur la nature de leur emploi principal.

Une classification fondée sur un seuil horaire fixé arbitrairement à partir des heures de travail habituelles.

A des fins de comparaisons internationales, les pays n’ayant pas tous la même norme légale pour la durée du travail. L’OCDE, par exemple, définit le travail à temps partiel en termes d’heures de travail habituelles inférieures à 30 heures par semaine.

Ces différentes mesures statistiques peuvent conduire à des estimations assez différentes du taux de temps partiel, et par conséquent l’interprétation peut être totalement faussée !

statistiques / classifications
Source : http://le-bar-de-gooz.forumactif.org/

Selon l’enquête Emploi, près de 4,2 millions de salariés étaient à temps partiel en 2011, soit 18,6 % des salariés.

Dans les entreprises privées et publiques, cette part était de 18,2 %, contre 19,5 % dans la fonction publique.

Selon la définition privilégiée par l’OCDE, la part des salariés à temps partiel en France en 2011 est de 14,0 %.

Selon l’enquête Acemo, le taux de temps partiel des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus, hors agriculture et hors emplois publics, est de 15,7 % en moyenne en 2011.

Selon l’enquête Emploi, le travail à temps partiel a légèrement progressé au cours de la dernière décennie. Il avait auparavant beaucoup augmenté dans les années 1980 et 1990, encouragé notamment par des politiques publiques d‘abattements de cotisations patronales ciblées directement ou indirectement vers les emplois à temps partiel, puis avait baissé entre 1999 et 2002 suite à la mise en œuvre de la réduction du temps de travail et la suppression progressive des abattements pour l’embauche de salariés à temps partiel.

Vous chercher des informations sur le travail à temps partiel ? Rendez vous sur :
http://dares.travail-emploi.gouv.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter Dispojob

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.